Résumé de la conférence Playstation de la Paris Games Week 2015

Mardi dernier, la Paris Games Week a accueilli un événement inédit pour l’occasion. Habitué à ne voir que des visiteurs lambda, la PGW a accueilli une conférence de presse mondiale, celle de Sony. Plutôt inhabituel en France, cette conférence aura permis de jeter tous les regards sur l’événement parisien. En règle générale, la PGW est le meilleur moyen, en France, de pouvoir tester les jeux de Noël en avant première. Effectivement, vous retrouverez Call of Duty, Battlefront, Assassin’s Creed Syndicate ou encore Destiny : The Taken King bien que ces jeux soient déjà sorti. Sony est, pour la première fois, allé bien plus loin dans ce fameux salon parisien. Analysons un peu ce qui en ressort et si cette conférence a été plus concrète que celle de l’E3 qui était plus une démo de communication (mais très impressionnante et intéressante).

Comme dans de nombreuses conférences, celle de Playstation ouvre le bal avec un petit exposé des consoles de la marque nipponne depuis son lancement européen en 1995. 20 ans déjà. Dire que moi, à cette époque, je me fightais allègrement sur Street Fighter 2 sur la SNES avec mon frère. Mais je m’emporte, revenons à ce qui nous intéresse, la conférence de presse de Sony.

Ensuite, le constructeur nous rappelle que deux pack PS4 sont à venir d’ici peu. La PS4 collector pour Call of Duty Black Ops 3 mais aussi celle de Star Wars Battlefront. Un trailer de ce dernier à d’ailleur été dévoilé nous montrant de nouvelles têtes. Nous retrouverons la belle Princesse Leia Skywalker, le Seigneur Palpatine en tant que Dark Sidious, ou encore le mercenaire Han Solo.

Le vif du sujet commence maintenant avec l’entrée en scène du très délirant créateur de Street Fighter V, Yoshinori Ono. Orné d’un magnifique serre-tête avec des petits oiseau, le monsieur confirme l’arrivée du très bouillant Dhalsim, personnage culte de la saga. Je me souvient avec mon frère sur SF2… Bon, ok, j’arrête de parler de cette période. Comme les japonais sont toujours très drôles, c’est le nouveau personnage de Street Fighter V qui entre sur scène (c’est une blague bien sûr), le producteur de Tekken, Katsuhiro Harada. Venu spécialement à Paris dans le cadre de la conf Sony, la tête pensante de Tekken est donc arrivé avec une nouvelle très peu surprenante. Tekken 7 arrivera aussi sur PS4 et avec du contenu exclusif supplémentaire (mais prévoyez le aussi sur Xbox One). Plutôt sympa. Si Tekken 7 n’est pas encore daté, Street Fighter à quand à lui, réservé son créneau. Ce sera donc le 16 Février 2016.

Changement de décor et de style. Battleborn, l’hybride entre FPS et MOBA est aussi apparu avec un nouveau trailer. A noter que la bêta est attendue pour le 29 octobre. La date de sortie est toujours fixée piur le 9 février 2016.

Attention, OVNI en approche. Véritable petite surprise, Boundless était totalement inattendu. Surfant sur une espèce de mélange entre Minecraft et No Man’s Sky, Boundless n’a laissé personne indifférent. Je ne pourrais pas vous parler de ce je puisque aucunes infos n’a été révélées, mais il s’agira certainement d’un jeu a suivre.

Justement, en parlant de No Man’s Sky, le jeu de Hello Games a bien entendu montré le bout de son nez et pour une nouvelle plutôt enchanteresse. Des ruemeurs récentes voyaient sortir le jeu le jour du lancement de la PGW, que nenni, No Man’s Sky sortira en juin 2016. Impeccable.

Connu pour les excellents Dead Nation ou encore Resogun, le studio indépendant Housmarque a lui aussi dévoilé une nouvelle production. Comme annoncé dans une récente news, le studio finlandais prévoyait cinq surprises. La première fut donc Matterfall. Sans rentrer dans les détails, le jeu se déroulera dans un univers futuriste avec un personnage principal doté d’un certain arsenal. Un jeu à suivre de très près.

Insomniac Games n’a pas été oublié puisque le studio de Ratchet and Clank revient justement avec sa création. Le reboot du premier épisode s’est une nouvelle fois montré dans un sublime trailer montrant une nouvelle fois la beautés de ses environnements. Espérons toutefois que ce jeu ne sera pas un clone des autres au niveau du gameplay.

L’une des attractions et l’un des jeux les plus attendus pour 2016. La nouvelle licence made in Guerrilla Games s’est une nouvelle fois montrée (dans la même séquence de celle de l’E3). On voit que différentes façons seront disponibles pour tuer vos ennemis. Et une nouvelle fois, les environnements sont à tomber. Vous pouvez retrouver la news sur Horizon: Zero Dawn ici.

Vous n’êtes certainement pas sans savoir que Bloodborne est un jeu exigent et demandant beaucoup de maîtrise. Vous pensiez avoir fini avec ce jeu mais non, le DLC The Old Hunter s’est une nouvelle fois montré en vidéo. Après celui du TGS, le trailer du DLC fait froid dans le dos.

Décrié lors de sa sortie à juste titre mais ayant subit une sacrée mutation et dans le bon sens, Driveclub sort un DLC payant où les motos sont à l’honneur. Disponible dès maintenant, vous pouvez désormais piloter les gros cylindre à deux roues. La news ici.

Attendu dans le courant 2016 sur PS4 et PS Vita, le fameux Gravity Rush 2 a eu droit à sa petite phase. La conf Sony a donc dévoilé que le jeu comportera trois gameplay distinct. Qui se basent sur la gravité (comme l’indique le titre du soft). Vous pourrez donc jouer avec la gravité lunaire, la gravité de Jupiter et une troisième, identique à celle du premier épisode, qui, soit dit en passant, est aussi attendu sur PS4 dans sa version Remastered.

Comment ne pas évoquer Uncharted 4 avec le français Christophe Balestra. Le co-fondateur de Naughty Dog a présenté le multijoueur grâce à un trailer. Le bonhomme a aussi rappelé que les possesseurs de la Nathan Drake Collection aurons accès à la bêta multi en décembre prochain. L’occasion aussi de rappeler que Uncharted s est toujours prévu pour le 18 mars 2016. Une bonne nouvelle.

Media Molecule, le studio haut perché, a aussi eu l’occasion de montrer son prochain jeu. Les papas de Little Big Planet et de Tearaway ont prévu de sortir Dreams, un jeu de création totalement barré au style graphique très particulier. Attention toutefois, si vous montrer le gros lapin géant à un gosse 4 ans, je suis sûr qu’il fera des cauchemars jusqu’à la fin de sa vie. Blague à part, comme toutes les productions Media Molecule, Dreams utilisera toutes les fonctionnalités du Dualshock 4.

Sony est forcément un des acteurs majeurs de la réalité virtuelle. Comment passer à côté de son casque de vr, le Playstation vr. C’est donc Shuhei Yoshida en personne qui a présenté cette partie de la conférence. De nombreux jeux ont été montré au public. Le casque est même disponible à l’essaie à l’intérieur du stand Sony de la PGW.

Récapitulons les jeux :

  • RIGS un FPS multi tout plein de mécha

  • Until Dawn : Rush of Blood. Il s’agit d’un rail shooter vous mettant dans un train fantôme où vous ferez face à de terribles monstres. Terrifiant.

  • Robinson : The Journey. Crytek se lance dans la vr. Malgré ses difficultés financières, le studio allemand flair le bon coup. Pour ma part, je suis sceptique. Crytek fait de beaux jeux mais sans réellement de profondeur, que se soit pour le gameplay ou le scénario. A suivre malgré tout.

  • BattleZone, un jeu signé Rebellion (Sniper Elite, Alien vs Predator) au style graphique très coloré.

  • L’industrie du cinéma commence à s’intéresser à la vr avec un film qui s’intitule The Walk. Le film vous met dans la peau d’un funambule qui doit traverser le vide entre deux immeubles. Les sensations devraient être au rendez-vous.

Attention, l’une des annonces chocs de la soirée. La légendaire simulation automobile signé Polyphony Digital rejoint enfin la PS4. Avec Gran Turismo Sport, la licence pourrait enfin faire le bond en avant tant attendu. Après des épisodes 5 et 6 peu convaincants, espérons que le jeu appelé Sport pour l’occasion fasse ses preuves. Youhou, l’une des deux annonces que j’attendais personnellement.

Le second coup de tonnerre, c’est Michel Ancel qui le lance. Dans un anglais presque parfait, le papa de Rayman montre que dans son nouveau jeu, Wild, et grâce a un trailer, qu’il sera possible de contrôler l’esprit de tous les animaux de la fôret. Un oiseau, un ours, un serpent et même un lapin, tout ça grâce aux facultés psychiques d’un chaman. Avouons le, pour un début de développement et avec une équipe réduite, le jeu est vraiment très joli.

Et voici que le résumé de la conférence s’achève avec la cerise sur le gâteau, que dis-je, la victoire de l’OM sur le PSG (ouais bon, elle est nulle la comparaison). Le divin chauve, l’égo surdimensionné, le génie de l’émotion, vous l’appellerez comme vous voudrez, David Cage a enfin présenté son nouveau projet. Souvenez-vous, il y a trois ans, Quantic Dream avait dévoilé un démo technique mettant en scène un robot répondant au doux nom de Kara. De nombreuses personnes avaient été touchés par cette jeune femme robot. Les joueurs ont donc demandés à Monsieur de Gruttola (le vrai nom de David Cage) d’en faire un jeu. Venu du fond de son esprit, David Cage a donc entreprit d’en faire un jeu à émotion que seul Cage peut faire, en se demandant comment va vivre Kara après sa création. Va t-elle rester un robot ou s’humanisera t-elle ? Un sujet traité de nombreuses fois dans les films ou les livres. Quantic Dream va donc adapter ce sujet pour la première fois en jeu vidéo. Un pari osé mais très intéressant. Ah oui, le jeu s’appellera Detroit : Become Human.

Une conférence qui a donc eu un début assez poussif mais qui a réussie à nous captiver à partitr de l’annonce du jeu de Housemarque. Sony a donc réussi son pari de faire de la PGW un lieu pour les professionnels. Certainement que les autres constructeurs et éditeurs se concentrerons plus sur l’événement parisien qui possède un timing excellent après l’E3. Cette événement aura surtout permi de montrer que la France est aussi un pays de jeux vidéo et que des annonces importantes peuvent être faites. On notera aussi que Square Enix prévoit de dévoiler en avant première le jeu NieR et que d’autres surprises sont encore à découvrir. Cependant, on regrettera l’absence de The Last Guardian ou encore de Ni-Oh, les arlésiennes de Sony, qui auraient pu nous être montrés afin qu’on ne oublies pas. Dommage. Maintenant, direction décembre prochain et la Playstation Experience à San Fransisco, peut-être dans une maison bleue et une référence de vieux.