Call of duty black ops 3 exo Squelette

Test Black Ops 3 sur PS4

Habitué à des sorties fracassantes au mois de novembre, Call of Duty fait figure d’épouvantail pour les autres jeux malgré un mois de novembre chargé en triple A . Comme vous le savez CoD est maintenant développé par 3 studios différents :

  • Infinity Wards – CoD Ghosts
  • Sledgehammer – CoD Advanced Warfare
  • Treyarch – Cod Black Ops 1,2,3.

Ce qui veut dire que dorénavant les jeux Call of Duty bénéficient d’une cycle de développement de 3 ans, plein de temps pour créer un jeu complet, attractif et addictif comme à la belle époque. Qu’en est-il de ce Black Ops 3 ?

Commençons par l’histoire – Le MODE Campagne

L’histoire de Black Ops III s’intègre dans la continuité des opus précédents de la saga. Au beau milieu du XXIème siècle, BO3 s’ouvre sur une mission de libération d’otage au sein d’une base militaire. Sous les ordres du chef d’escouade Hendricks, notre héros (ou héroïne puisque vous pouvez maintenant de choisir le genre de votre personnage) va devoir libérer un ministre retenu dans une organisation terroriste (ça colle malheureusement à l’actualité) qui n’hésite pas à torturer sauvagement ses prisonniers.  S’en suis une suite d’actions dans lesquelles vous devrez vous frayer un chemin à travers des cohortes d’ennemis en tous genres jusqu’au moment vous vous allez vous faire littéralement éclater par des robots qui vont vous démembrer (je vous avais dit que c’était gore), vous voilà à l’agonie, mais c’est sans compter sur votre amis Taylor, un soldat de la CIA, équipé d’améliorations mécaniques qui va vous sauver et vous expliquer vous expliquer comment utiliser les différentes améliorations que les médecins de la CIA ont implanté dans votre corps pour vous sauver la vie. Vous voilà donc possesseur de capacités de combat surhumaines super force, hack, ignition et bien d’autres qui permettent de vous sortir de bien mauvais pas. Mais l’action commence réellement quand notre escouade découvre qu’une cellule de la CIA en Chine a été massacrée et que tous les indices pointent alors vers Taylor et sa bande. On n’ira pas plus loin dans l’explication dans le débrief de la campagne mais je vais quand même vous faire part de mon ressenti. La campagne de CoD comme d’habitude ne casse pas trois pattes à un canard. La mise en marche est poussive, l’histoire brouillonne, et sans âme.

C’est par ailleurs dommage car Treyarch a fait un excellent travail au niveau des graphismes et des animations. Les modèles et les décors sont très bien détaillés, et le rendu à 60 images par secondes rend l’expérience parfaitement fluide. On remarquera quand même quelques chutes de framerate çi et là, petits défauts qui restent minimes ici.

Côte gameplay, la campagne de BO3 mais clairement l’accent sur la coop, puisque c’est la grande nouveauté du soft, vous pourrez faire l’intégralité de la campagne avec 3 de vos amis ( 4joueurs enligne au total), et ça se ressent dans le design des niveaux qui ont clairement été pensés pour de la coopération en multijoueur, tant il sera parfois difficile de progresser sous les ennemis.

Le Multijoueur

En général on n’achète pas Call of Duty pour sa campagne solo mais bien pour son mode multijoueur survolté qui rassemble des millions de joueurs chaque jour.

Pas de surprise c’est bien le mode multi la star de ce Black Ops 3. Dans la même veine que les précédents opus, c’est super fluide, un peu moins bordélique que Advanced Warfare et ses exosquelettes, bien qu’on ne s’en éloigne pas beaucoup car nous sommes affublés de Jetpacks qui permettent de sauter plus haut et de planer. Autre nouveauté c’est notre capacité à courir sur les murs, ce qui multiplie le nombre de chemins à emprunter pour surprendre vos opposants ou à surveiller si vous jouez les objectifs. Les parties sont toujours aussi rythmées et le level design offre de bons terrains de jeu. Par contre…comment ne pas pester contre le jeu et les spawns qui tournent sans arrêts. C’est vrai , quoi de plus énervant que de se diriger vers le spawn supposé (enfin, on sait où il était 20 secondes avant) des adversaires et en fait de les avoir dans son dos ? Comment non plus ne pas parler non plus des problèmes que nous avons rencontrés avec mes amis pour nous regrouper et lancer une partie à plus de 4 personnes dans les jours qui ont suivi la sortie du jeu ? En effet il nous était impossible de rejoindre une partie si on était dans un groupe de 4 personnes ou plus, le jeu en faisait systématiquement disparaître un ou deux et les envoyait dans une autre partie ! Ce problème semble aujourd’hui avoir été réglé mais quand même je ne me souviens pas avoir eu de pareil problèmes avec les anciens CoD et je parle ici des Modern Warfare.

Au nivaux des items et de leur débloquage , pas de grande nouveautés puisque comme d’habitude avec CoD vous devrez engranger de l’XP pour pouvoir débloquer les différentes armes, et autres atouts qui serviront à faire de votre personnage une machine de guerre impitoyable.

Les autres modes de jeu.

Le titre offre d’autres modes, avec quelques nouveautés bienvenues. Le mode Arena par exemple, intègre un système de draft, qu’on trouve habituellement dans les MOBA avant de se lancer dans la mêlée. Le mode arène est le successeur du League Play et est principalement pensé pour l’e-sport.

Un autre mode de jeu fait aussi son apparition avec le Free Run, qui comme le faisait remarquer Marc lors de notre Stream de découverte sur BO3, ressemble à du Mirror’s Edge. En effet le mode Free Run vous demandera de terminer un niveau en utilisant les capacités de déplacement du personnage, le tout sous la pression d’un chronomètre. Chaque mort ou faute entraînant une pénalité, il faudra alors recommencer plusieurs fois afin d’obtenir un bon chrono.

Des Zombies! Où Ça ?!

Enfin, comment parler de Black Ops sans mentionner le mode Zombie qui  a fait  son succès en premier lieu ? Celui-ci propose pour l’instant une partie intitulée Shadow of Evil, avec un casting de rêve : Jeff Goldblum, Heather Graham, Neal McDonough et Ron Perlman qui  prêtent leur apparence et leurs voix  aux quatre malheureux qui  devront survivre à l’apocalypse Zombie dans Morg City. Morg City offre une zone de jeu plutôt cool à parcourir avec un level design fonctionne plutôt bien. Les protagonistes disposent de Gobblegums qu’il faudra acheter dans des distributeurs de bonbons afin de bénéficier de nouvelles capacités passives et grosse nouveauté de ce mode zombie : il vous sera possible de vous transformer en bête démoniaque, pour ce faire vous devrez utiliser les petits autels disséminés sur la carte. Vous  serez alors affublez de tentacules en guise de bras.

Conclusion

On reconnaît très bien treyarch dans le côté gore et borderline graphique qu’ils affichent dans leurs jeux.

Enfin, il faut saluer les décisions prises par Treyarch pour unifier l’expérience entre les différents modes de jeu. Les joueurs trouveront ainsi une interface unifiée que ce soit sur la campagne, le mode zombie et même le mode multijoueur, permettant ainsi de créer quelque chose de bien plus cohérent. On regrettera l’omniprésence de murs invisibles limitant drastiquement l’espace.

Ce Call of Duty  Black Ops 3 est un bon cru, bien qu’il ne déroge pas à la règle du Solo en demi teinte. Le mode multi est  vraiment plaisant à jouer et j’avouerai  ne pas avoir été emballé comme comme ça pour un CoD depuis quelques années.

Call of Duty Black Ops 3

7.6

Campagne Solo

6.0/10

Multijoueur

8.5/10

Graphismes

8.0/10

Gameplay

8.0/10

Pour

  • Multijoueur au top !
  • Campagne en Coop jusqu'à 4 joueurs
  • Personnalisation poussée
  • Mode caché Cauchemars

Contre

  • Campagne solo assez fade et alambiquée
  • Quelques baisses de framerate
  • Soucis au niveau des serveurs multi