[Test] The Witcher 3: Wild Hunt

Witcher-2

 

The Witcher 3 était attendu comme le messie de la série et des RPG en règle générale. Monde ouvert, exploration totale, scénario ayant un ton très mature. Jusqu’à présent, aucuns The Witcher n’est sorti sur console PlayStation et de plus, les deux précédents jeux n’étaient pas des mondes ouverts. Le pari risqué du talentueux studio polonais CD Projekt a t-il porté ses fruits ou n’est-il encore qu’un jeu open world parmi les jeux open world.

Un scénario basé sur sa fille adoptive, Ciri

Ciri, la fille adoptive est peut être de retour dans le monde des vivants après avoir, soit disant, fait des voyages temporels à travers l’espace grâce à ses pouvoirs puissants. Geralt de Riv devra user de ses talents de sorceleur afin de réussir des enquêtes et de tuer tout un tas d’ennemis qui se trouvera en travers de son chemin. Bien sûr, ce voyage ne se fera pas tous seul car de nombreux personnages de la saga feront leur venu. La magicienne Triss Merigold, le commandant d’une unité de la Temeria Vernon Roche déjà présent dans The Witcher 2 en tant que personnage principal, son compère sorceleur Letho de Guletta ou encore le barde et meilleur ami de Geralt, Jaskier.

Le tout se passant dans un univers proche de l’apocalypse. L’Empereur du Nilfgaard voulant s’emparer des Royaumes du Nord, la guerre qu’il a provoquée a laissée de grave blessures dans le Royaume. Corruption, misère du peuple ou encore magie noire ont laissés de profondes cicatrices que seul notre sorceleur pourra vaincre. Il faut savoir que les événements racontés dans The Witcher 3 sont la suite directe du second opus. Il est vivement recommandé d’avoir jouer à The Witcher 2 afin de comprendre toute l’étendue de l’histoire générale.

Pour information, The Witcher est tiré d’une saga de livre créée par l’écrivain polonais Andrzej Sapkowski.

Un gameplay fluide, dynamique et plaisant

Emprunté directement de The Witcher 2, le système de combat du troisième volet fait la force du jeu. Geralt faisant presque une démonstration de danse funeste. Il utilise deux épées ayant toutes les deux des caractéristiques bien précises. L’épée en acier est faite pour vaincre les humains et les animaux tandis que l’épée en argent permet de tuer plus facilement les monstres. Le système de combat est assez proche de celui d’Assassin’s Creed mais en restant tous de même bien démarquer du jeu d’Ubisoft. En effet, par moment et cela met un terme définitif au duel, Geralt pourra décapiter des têtes ou encore taillader littéralement des jambes ou des torses ennemis.

The Witcher 3 n’est pas un simple jeu où bourriner sur carré est le maître mot. Loin de là. Il vous faudra utilisé tout un système de parade et d’esquive, le tout entrant parfaitement dans la danse de Geralt. Tout est calculé pour que le plaisir de jeu prenne vie puisque les ennemis n’arrivent jamais seul. Contrer sera très utile contre les ennemis humains, et la parade reste la meilleurs option contre les non-humains.

20150707190642

Afin de devenir un petit sorceleur bien dans les conventions, cinq signes, des sortes de sorts, seront mis à disposition du joueur avec un petit menu radial grâce à la simple pression du bouton L1. Igni le signe de feu, Aard le signe faisant provoquer un souffle télékinésique, Axii le signe qui permettra d’influencer voire de contrôler un ennemi, Quen le signe qui permettra de créer un lien spirituel afin de faire des dommages à certains spectres et pour finir Quen le signe qui fera de Geralt un vrai tank. De plus dans le menu « personnage », il sera possible d’upgrader les signes. Par exemple, vous pourrez passer d’un souffle de flamme à un véritable lance flamme avec le Igni ou bien encore le bouclier se transformera en une bombe dès qu’un ennemi touchera Geralt avec le signe de Quen.

Que serait un RPG sans potions, elixirs et autres loots. En effet, Geralt aura la possibilité de créer tout un tas de potion et d’élixir. Pour les avoir, il faudra passer par la case craft, mais n’ayez pas peur, les documents nécessaires à la création de ses substances s’obtiennent très facilement tout au long de l’aventure. Tout comme pour les armes et les vêtements. Le loot est vraiment très présent dans tous le monde ouvert. Presque aucune caisse sont vides, uncuns objets ne vous sera inconnus, ou presque. A noter su’en méditant et si vous avez assez d’alcool, les potions, bombes et autres objets de ce type se réapprovisonnent tous seuls. Les carreaux d’arbalètes sont quand eux illimités.

20150707184855

L’inventaire et l’arbre de compétences

L’inventaire se veut très pratique et assez clair sur certains endroits. Sur certain seulement, puisque l’inventaire des objets utilisables et surtout par rapport aux lettres, est un vrai enfer pour s’y retrouver. Dès qu’une lettre est ouverte, cette dernière se perd dans le lot, et au final le joueur se trouve en réelle difficulté si la lettre ou le document a besoin d’être lu encore une fois. Soulevons également un autre problème mineur, il s’agit de la taille de l’écriture qui reste vraiment très petite et peut décourager les plus lecteurs d’entre vous.

Vient ensuite l’arbre des compétences, qui a été penser par rapport au style de jeu du joueur concerné. Vous pouvez soit choisir d’avoir un Geralt aux capacités soit offensives en augmentant principalement ses attaque rapides et puissantes, soit en privilégiant un gampelay aux signes bien qu’il soit conseiller d’utiliser ses épées, ou alors choisir d’avoir un personnage équilibré mais qui ne sera pas impitoyable sur certains ennemis. Choisir un thème de combat ne se fait pas sans mutagènes, avec cela les effets de puissances choisies de Geralt doublerons selon le mutagène. Les attaque physiques sont associés avec le mutagène rouge, les signes avec le mutagène bleu, et l’alchimie avec le mutagène vert. Le choix d’upgrade dépend réellement du joueur ce qui entretient cet effet de totale liberté.

Comment obtenir les points qui permettrons d’augmenter les capacités de Geralt vous allez me dire, et bien comme dans tous les RPG, il suffira de passer les niveaux du personnage en réalisant quêtes principales, quêtes secondaires et contrats. De ce fait vous gagnerez des points. Mais il n’y a pas que comme ça, ça et là vous trouverez des points d’énergies qui doublerons les pouvoirs des signes durant un temps donné et par la même occasion ces points donnerons un point de compétence.

20150707184916

Des choix aux répercutions assez conséquentes et quêtes secondaires pas si secondaires

En tant que bon RPG, The witcher 3 se distingue par sa possibilité d’un tas de choix dans les discussions avec les PNJ. A chaque conversation des choix seront proposés. Mais attention, selon ce que le joueur prend, même si c’est une bonne action, le moral du PNJ peut en prendre un coup et peut-être même qu’un combat pourrait s’engager.

Etant un open world, le jeu aurait pu devenir un fourre tout de quêtes secondaires. C’est à dire réaliser des missions qui n’ont aucuns intérêts comme ramasser huit champignons. Mais il en ai rien, chaque missions annexes est totalement différentes et demande des actions totalement différentes pour chacune d’entres elles. Certes la manière de procéder est relativement identique mais la finalité et la scénarisation ne le sont pas. De plus, ces quêtes annexes peuvent même avoir un lien direct ou indirect avec la quête principale, Jaskier sait de quoi je parle.

Pour accéder à ces missions secondaires, il sera mis à disposition des tableaux de quêtes que vous pourrez choisir comme vous voulez. Dès que vous commencez une mission, vous pouvez la terminer quand bon vous semble. Elles vous embarquerons pendant des heures de jeu haletantes. Ce qui est vraiment intéressant c’est que le jeu sais jouer avec nos sentiments, tantôt on sera amusé, tantôt tristounet ou même en colère.

Pour en finir avec les missions scénarisées, comptez entre 70 et 80 heures pour boucler la trame scénaristique. Ajoutez à cela les quêtes annexes et les contrats de sorceleur, vous atteindrez très facilement les 150 heures de jeu. Pour ma part, en m’adonnant aussi bien à la quête principale (dont la fin m’a laissé sur ma faim, j’en veux encore) qu’aux missions secondaires, j’ai très facilement atteint 220 heures et sans m’ennuyer une seule seconde. Mais dans cette durée, comptez aussi les temps d’arrêts qui m’ont permi de contempler ces magnifiques paysages.

Le jeu le plus beau de la nouvelle génération?

The Witcher 3 est un monde ouvert qui vraiment très grand. Et étant sur console, il est vrai que le jeu a dû faire des concessions sur certains points. D’abord, l’apect technique. Le jeu n’a pas a rougir de quoi que ce soit sur les plus gros PC, mais dès que arrivons dans des leiux où la population dense et quand les éléments climatiques se mettent à s’afficher, les images par seconde ont tendances à s’affoler et donc le jeu ne garde pas les 30FPS. Le jeu peux descendre aux alentours de 25FPS, ce qui n’est pas gênant en soi, mais peut tous de même le devenir si les phases de combats se font longues et difficiles.

Comme je l’ai fait remarquer au dessus, cette version PS4 n’a pas à rougir des gros PC, mais le jeu souffre énormément de bugs. Notamment les PNJ qui s’envole comme des âmes montant vers le ciel. Assez déroutant, je vous l’accorde. Mais ce n’est pas tout, le jeu ne manque pas de clipping, aliasing et un peu baveux sur certaines textures. Mais on en lui en voudra pas, l’aspect artistique est tout bonnement magnifique. Dans son ensemble, le jeu est splendide mais dans ses détails beaucoup moins. Mais revenons dans le contexte, The Witcher 3 ne propose AUCUN temps de chargement entre l’intérieur des bâtiments et l’extérieur. Les deux temps de chargement sont dès que bous mourrons, un temps vraiment long, aux alentours de 50 secondes, et entre deux zones quand nous utilisons les voyages rapides.

D’ailleurs, il existe quatre moyens de se déplacer dans les Royaumes du Nord. La façon typique, à pied, à cheval avec la monture de Geralt appelée Ablette, en petit bateau afin d’éviter de faire le tour d’un rivage ou de se baigner et enfin avec le système de voyage rapide.

20150707185617

Un jeu ambitieux dont certains RPG devrait prendre exemple

Alors oui, j’ai adoré ce jeu, ce jeu est certainement le RPG de l’année voire le jeu de l’année (attendons Battlefront) et personnes ne devrait se priver de cet oeuvre signée CD Projekt. Déjà à l’époque, le studio polonais avait réussi à rendre la linéarité de The Witcher 2 passionnante, là The Witcher 3 ne fait pas que réussir dans le monde des RPG open world, il surclasse littéralement ces confrères. Avec en plus une bande son extrêmement bien travaillée et bine dans l’ambiance grâce à des morceaux tantôt symphonique trantôt traditionnel du folklore est européen, l’ambiance, la mise ne scène, le côté artistique mettent clairement en valeur un monde dévasté par la guerre et l’anarchie. The Witcher 3 est certainement le titre à posséder en cette année 2015.

20150707190437

A l’heure où j’écris ces ligne louant les qualités certaines de The Witcher 3, un patch a été annoncé comblant quelques problèmes cités au dessus, notamment les bugs, les livres et documents qui auront leur propre onglet ainsi que d’un système de stockage où vous pourrez mettre de côté l’équipement inutile.

The Witcher 3: Wild Hunt

9

Note générale

9.0/10

Pour

  • Monde ouvert vivant
  • Scénario cohérent
  • Quêtes secondaires
  • Durée de vie colossale
  • Artistiquement magnifique

Contre

  • Aspect technique perfectible
  • Quelques bugs de texture