Fez, un jeu indé fort surprenant

Etant sorti initialement sur Xbox 360 le 13 avril 2012 et ensuite sur PC le 1 mai 2013, l’excellent Fez revient sur consoles PlayStation où les fans de plates-forme pourront s’en donner à cœur joie à réfléchir pendant des heures sur des puzzles aussi complexes les uns que les autres.

Etant l’un meilleur jeu du XBLA a sa sortie et ensuite ayant conquit les joueurs PC, Fez pourra t’il vraiment se faire une place avec les joueurs PlayStation, qui bénéficie de son offre cross-buy ?

Verdict!

Le scénario

L’histoire prend place dans un monde en 2D où les habitants du village ne connaissent pas la 3D et ne s’en plaignent pas. Nous retrouvons donc un certain Gomez, qui sera notre donc petit aventurier. Mais le calme du village et la tranquillité de notre cher protagoniste prend fin lorsque ce dernier trouve un artefact d’origine à priori inconnue. En effet, l’artefact en question, un simple chapeau rouge appelé « Fez », à le pouvoir de faire changer la perspective, et où notre petit Gomez va pouvoir explorer un monde bien plus grand que ce qu’il connait. Le but même de Gomez est de trouver des petits fragments de cubes afin de reconstituer un énorme cube. Ces petits cubes permettront d’ouvrir des portes et de passer les différents niveaux. C’est à partir de là que le sel du soft commence à prendre forme.
Le réel intérêt du jeu vient de son gameplay, qui est assez innovant dans le merveilleux monde du jeu vidéo. La prise en main est très simple dès le début. En effet, nous avons la possibilité de changer la perspective d’une simple pression d’une gâchette. Mais le jeu ne compose pas de deux perspectives, mais bien de quatre. Nous devrons nous creuser les méninges, afin de trouver le bon chemin, et répondre aux différents objectifs que le jeu nous propose. Effectivement, mis à part la recherche de cube, le jeu nous oblige à chercher des coffres où nous récupérerons des cartes. Ces carte ayant pour but de faire trouver des trésors totalement caché. Simple, mais pas tant que ça, en effet, pour trouver le chemin, se sera très difficile, puisque pour atteindre certains trésors, le sol ne sera pas affiché, et c’est avec ces cartes au trésor qui nous devrons réfléchir au bon chemin à prendre, quitte à tomber de haut. Justement, en parlant de chuter, le jeu n’est absolument pas punitif. Dès que nous tombons, nous revenons directement à l’endroit où l’on a voulu jouer les Superman. Egalement, il n’y a pas d’ennemi ni de dégâts de chutes. Ce n’est pas si mal pensé, étant donné la difficulté déjà ardue du soft.

Le graphismes

Alors là, l’aspect artistique divisera tous le monde. Il s’agit d’un jeu visuellement rétro, dit en pixel-art, mais c’est justement cela qui donne le sel au jeu. De plus, l’aspect artistique est un merveille absolue. On passe d’un univers très coloré à un univers plus sombre d’une niveau à l’autre. De plus le level design est passé maître dans cet art. Les niveaux ne ressemblent pas du tout d’un niveau à l’autre. Nous avons le sentiment de découvrir niveau par niveau le jeu, ce qui a de quoi faire réfléchir les grosses productions AAA. Pour finir avec l’aspect visuel et technique, les bugs dont souffraient les versions 360 et PC ont disparus, ce qui augmente l’immersion dans le jeu.

Durée de vie

Le jeu en lui même est composé d’un grand nombre de niveau. Mais avec en plus, la difficulté qui monte crescendo, le soft réussi à obtenir une durée de vie plutôt grande, si l’on reste de nombreuses heures sur certains puzzle (ce qui sera le cas).

Conclusion

Une direction artistique, une prise en main directe et une difficulté ardue sans pour autant être décourageante, le jeu a tous les éléments en main pour passer un très bon moment vidéo-ludique
Les bugs présents sur les autres plate-formes ayant disparus sur PS3, PS4 et Vita, le jeu est très fluide. Un prix très bas, pour un contenu aussi fourni (9.99€ sur le PSN).
De plus, l’avantage que peut avoir la version est Vita, est que l’on peut passer son temps dans les transports en commun, ce qui peut être un excellent moment de relaxation tout en réfléchissant pour passer les niveaux qui évoluent au fil du jeu et qui montent crescendo en difficulté.
Il offre en plus la possibilité de l’avoir en cross-buy, c’est à dire vous l’acheter sur votre PS3, vous pouvez le télécharger de nouveau gratuitement sur vitre PS4 ou PS Vita.
Tous simplement un incontournable a avoir dans votre ludothèque PlayStation.
Note: 9/10 direction artistique aux petits oignons, difficulté qui évolue sans pour autant décourager et le prix très honorable pour un très bon contenu

Fez

9

Global

9.0/10