Test DiRT 4 sur PS4

Dirt 4, créé par les papas de la meilleure franchise de rallye (Collin McRae Rallye), la nouvelle itération de jeux de rallyes de codemasters est arrivé en trombes sur notre PS4 il y a quelques mois (oui désolé j’ai mis 100 ans pour me mettre à la rédaction de ce test). Après avoir lâcher les simulations pour proposer des titres plus abordables, plus « fun ». Codemasters semble faire son retour sur la scène de la simulation de Rallye. Plus de détails dans le test qui suit.

Le Gameplay et les modes de jeux

Dès votre entrée dans le menu du jeu vous pouvez voir que les développeurs du jeu ont su écouter les critiques des joueurs vis à vis des titres précédent et proposent donc beaucoup de contenu, dont plusieurs disciplines dans le mode carrière, en effet; DiRT 4 fait la part belle aux courses off road et vous propose de jouer dans les modes Rally, Land Rush, Rally Cross, et Historic Rally. Le mode Carrière en lui même vous permet de switcher librement entre les différentes compétitions, ce qui est parfait quand vous sentez que le Rallye à proprement vous fatigue un peu, vous pouvez passer au mode Land Rush qui est beaucoup plus fun et moins sérieux.

Dans le mode carrière le joueur est au centre de tout. Vous devrez remporter les victoires et de l’argent pour composer un crew et recruter des ingénieurs, des mécanos, et ainsi de suite, pour maximiser ses chances de réussites. Vous l’aurez compris vous serez à la fois pilote et gérant de votre écurie. Vous aurez à gérer les contrats des sponsors et serez tenu responsable de vos bonnes ou mauvaises relations avec eux. Comment améliorer vos relations avec des sponsors  me demanderez-vous? Gagner (duh) mais aussi respecter des objectifs fixés à chaque course par vos sponsors.

Quant à vos bolides vous pourrez les acquérir via les concessionnaires traditionnels mais aussi via un système de petites annonces qui pourront éventuellement vous faire économiser quelques sous encore que le jeu soit plutôt généreux en ce sens et vous ne vous retrouverez pratiquement jamais sans le sous.

En termes de gameplay, qu’on se le dise, DiRT 4 est aussi pointu et exigeant mais cela dépend aussi beaucoup de vous. En effet dès le départ vous aurez le choix deux styles de conduites : « Gamer », qui est destiné aux joueurs débutants ou ceux souhaitant simplement passer du bon temps sur un jeu de rallye, sans prise de tête. Les pilotes hardcores quant à eux pourront choisir le second style de conduite, logiquement nommée « Simulation ». C’est ici que le coté exigeant et punitif se fait sentir.

Je vous parlais du mode Land Rush un peu plus tôt, les courses du mode « Land Rush », vous mettent au volant de buggies et de camions de course. Par exemples les courses de buggies ont lieux sur des circuits de motocross avec des bonds, sauts, dérapages, ce qui permet réellement de varier les plaisirs dans le jeu. Evidemment il y a déjà les différentes surfaces qui proposent des variations de conduite intéressante,que ce soit sur neige, gravier, boue, ou sous la pluie, les sensations seront différentes.

Durée de vie

La Carrière devrait vous occuper un bon moment,mais pour les fous du volant qui la termineraient en temps record, Codemasters a pensé à ajouter le mode « Compétition », qui dans lequel vous affronterez d’autres joueurs sur des épreuves imposées par les développeurs.

La création de spéciales via un éditeur très simple est aussi une très bonne idée.

Comment faire ? Déplacez deux curseurs pour influer sur la longueur et la difficulté du tracé, modifiez à vos guise les conditions climatiques, et voilà le tour est joué.

C’est toujours compliqué de donner une estimation de durée de vie de jeu quand il y a une composante On-Line, donc je m’abstiendrai ce coup-ci.

Graphismes

Bon on va être honnête et peut-être un peu crus mais Dirt 4 ne casse pas 3 pattes à un canard visuellement, certes le FPS est stable mais les environnements sont vides et pas bien beaux sans grands détails et des textures presque inexistantes. Certes la puissance accrue de la PS4 Pro améliore un peu la chose mais franchement il n’y a pas de quoi se rouler par terre. Est-ce que ces environnements pauvres nuisent  au plaisir de jeu ? non, car vous n’aurez pas nécessairement le temps d’admirer le paysage car le jeu va vite et il vous faudra rester concentré pour éviter les sorties de route.

 

DiRT 4

DiRT 4
80

Qualité sonore

8/10

    Gameplay

    9/10

      Graphismes

      7/10

        Pour

        • Bonne option pour la Simulation
        • Mode Land Rush très fun

        Contre

        • Pique les yeux